Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 01:15

Comme on le sait, Paris-Plage invite pour une journée Tel-Aviv. En soi l’information ne vaudrait pas tripette si ce n’est que le gouvernement d’Israël est en guerre contre le peuple palestinien et que Tel-Aviv est la capitale d’Israël (1).

Ce n’est évidemment pas à Tel-Aviv et aux habitants de cette ville qu’il faut s’en prendre, mais au symbole que signifie l’invitation officielle fait à une grande ville israélienne par la mairie de Paris alors que le blocus de Gaza continue, que la répression s’intensifie dans les territoires occupés et que l’Etat d’Israël lui-même n’a jamais respecté une seule décision de l’ONU bien qu’il soit une création ex nihilo de l’organisation internationale.

Inviter Tel-Aviv aujourd’hui, c’est mettre, chacun doit être à même de le comprendre, de l’huile sur le feu, et être responsable d’incidents à venir au cœur même de Paris. Les défenseurs acharnés de la politique israélienne vont s’en donner à cœur joie tandis que des provocateurs –parfois les mêmes d’ailleurs- surfent déjà sur l’antisémitisme.

Des officiels de la mairie de Paris tentent de noyer le poisson en opposant la politique de la municipalité de Tel-Aviv (qui serait progressiste) à celle du gouvernement israélien (2).

Le maire de Tel-Aviv est effectivement membre du parti travailliste qui, en alliance avec le nouveau parti de Tzipi Livni a affronté les électeurs lors des dernières législatives sous le nom d’Union sioniste. Il n’est sans doute pas considéré comme un faucon, mais il a passé 26 ans (plus d’un quart de siècle tout de même) comme militaire dans l’armée israélienne (les forces aériennes, celles qui bombardent…), où il a fini au grade de général de brigade et directeur de l’Ecole de l’armée de l’air. On aura connu mieux comme chantre de la paix.

En prenant cette décision la mairie de Paris a également signé l’arrêt de mort de Paris Plage. Car à partir de ce fameux 18 août, le concept aura définitivement changé de sens.

(1) A ma connaissance, le fait que Tel-Aviv soit la capitale de l’Etat d’Israël n’est pas mentionné sur le site de la Mairie de Paris. Serait-ce pour ne pas choquer Nétanyahou, ou même les travaillistes israéliens, qui ne reconnaissent comme capitale que Jérusalem « réunifiée », c’est-à-dire la ville dont la partie orientale a été purement et simplement annexée en 1967 ? Un état de fait qu’aucun Etat au monde ne reconnaît.

(2) A aucun moment le maire de Tel-Aviv n’a condamné la politique du gouvernement israélien en Cisjordanie, ni a fortiori la guerre criminelle commise contre le peuple de Gaza.

Partager cet article

Repost 0
Published by jacques dimet - dans International Politique
commenter cet article

commentaires