Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 22:43

Distribué dans les boîtes aux lettres de l’agglomération Cœur d’Essonne –vous savez cette structure administrative imposée qui à la fois dépossède les communes et affaiblit les départements (1)- ce week-end un tract siglé de l’agglomération en question et signé d’Eric Braive (vice-président chargé de la Valorisation des déchets, le titre ne s’invente pas) et par ailleurs maire (divers gauche) de Leuville-sur-Orge, et d’Olivier Léonhart, président de la communauté d’agglomération et maire socialiste de Sainte Geneviève des Bois. Ce tract, distribué donc par la Communauté d’agglomération –c’est-à-dire payé par l’ensemble des habitants- est une critique en règle de la grève des employés de la collecte des déchets. Le tract est naturellement un plaidoyer en faveur des responsables de l’agglomération et pas un mot n’est dit des revendications des grévistes ni même de ce qu’en pensent les syndicats.

C’est du même acabit que la loi Travail de Myriam El Khomri, que Manuel Valls, François Hollande, Emmanuel Macron et consorts veulent faire passer par la force ou des jeux politiciens. Pourquoi ? Parce que ce tract démontre la réalité des rapports entre employeurs (fussent-ils une collectivité territoriale) et les employés. Les responsables de l’agglo peuvent faire distribuer un tract et le remettre dans les boîtes aux lettres des habitants, mais les syndicats, eux, n’ont pas ce moyen. La seule information qui circule est donc celle des élus opposés à la grève (dont on ne sait pas, comme indiqué plus haut, sur quoi elle porte).

Bref, une information tronquée, tout à fait dans la ligne de la loi Travail qui tend à inverser la hiérarchie des normes (celle-ci protège le faible –c’est-à-dire le salarié- par rapport au fort –c’est-à-dire l’employeur). En inversant cette hiérarchie, la loi Travail privilégiera tout le temps les employeurs et les salariés se heurteront à autant de Code du travail qu’il y a d’entreprises. C’est bien la même logique : l’employeur s’exprime, mais le salarié doit la fermer.

Ne connaissant pas les motifs de la grève, je ne me prononce pas sur celle-ci. Mais, par contre, l’empressement d’édiles de gauche à attaquer les grévistes –et à faire distribuer leur prose le week-end- me semble déjà suspect (2).

(1) Les départements ont été créés pendant la Révolution pour rapprocher les citoyens du pouvoir central. La droite et une fraction de la gauche dite de gouvernement n’a qu’une obsession : faire rendre gorge aux départements pour s’appuyer sur des structures non élues.

(2) Pendant le même week-end, nous avons reçu un sms non signé et aux propos sibyllins : « en raison d’un mouvement de grève, la collecte n’a pu être effectuée ce matin. Merci de garder vos bacs chez vous. Nous vous tiendrons informés des suites. » Pas de signature. Collecte de quoi ? Des déchets ? On n’en sait rien. On ne sait pas non plus qui envoie ce sms. Transparence quand tu nous tiens….

Partager cet article

Repost 0

commentaires