Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 10:59

Philippe Doucet est ce député socialiste du Val-d'Oise qui passe une bonne partie de son temps sur les plateaux de télévision. Hier il s'est retrouvé, sur BFMTV, face à Gérard Filoche, socialiste comme lui, mais cégétiste et opposé à la loi travail. Pugilat entre socialistes où l'animateur du débat semblait être complètement dépassé par les événements.

Philippe Doucet, il est vrai, garde peu son calme. Méprisant, hautain, il veut toujours incarner la bonne parole gouvernementale. (Un peu tard cependant pour être ministre à moins d'un an des législatives qui le renverront, espérons-le, à ses chères études). Ce fondateur du Pôle des réformateurs (ne rigolez pas) au sein du PS pète les plombs quand Gérard Filoche lui assène quelques vérités.
Philippe Doucet a un art consommé : celui de se ridiculiser lui-même. On ne fera qu'une remarque. A bout d'arguments, éructant, le député du Val-d'Oise a interrompu plusieurs fois Gérard Filoche en l'assimilant à … la Corée du nord. Autrefois, la droite scandait "les cocos à Moscou", Doucet modernise la formule.
Mais il se trompe. Comme d'habitude. En 1981, Philippe Doucet avait vingt ans et était membre du PS depuis deux ans. Rafraichissons-lui la mémoire. En février de cette année-là, François Mitterrand, alors premier secrétaire du PS et candidat à l'élection présidentielle, s'est rendu en République populaire démocratique de Corée (nom officiel de la Corée du Nord) où il a été reçu par le numéro un coréen Kim Il sung (grand-père de l'actuel numéro un nord coréen). Embrassades, communiqué commun et tout le toutim. Finalement, pour Philippe Doucet, Gérard Filoche est un mitterrandien qui s'ignore

Partager cet article

Repost 0
Published by jacques dimet
commenter cet article

commentaires