Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 18:15

La droite et une grande partie des dirigeants socialistes actuels mettent dans le même sac le terrorisme de l'organisation État islamique, les hooligans et les manifestants. (A entendre le vocabulaire de certains députés socialistes et des ministres, on assiste à un retour aux années cinquante du siècle dernier : mélange d’anticommunisme et d’antisyndicalisme primaires).

Il y a pourtant un moyen bien simple pour rendre le pays moins anxiogène, comme ils disent, et pour "libérer" des policiers pour la lutte antiterroriste (mais on sait bien qu'il faut aussi les former, et les arguments de Cazeneuve renvoyant la baisse des effectifs policiers sur la droite ne tient plus la route après plus de quatre ans de pouvoir) : c'est d'abandonner la loi travail qui est rejetée majoritairement par le peuple de France. Le principal point de blocage, c'est le gouvernement et ses soutiens parlementaires.

Aujourd'hui, du côté gouvernemental, c'est la CFDT qui est isolée. Elle se retrouve seulement avec la CFTC et une partie de l'Unsa. Tous les autres syndicats sont contre cette loi. Et l'UPA (artisans) défend, elle, les accords de branche par rapport aux accords d'entreprise. Le gouvernement joue un jeu dangereux. Il fait tout pour faire exploser la situation. En fait, il ne tient plus rien. Il est même incapable d'assurer la sécurité lors de compétitions sportives.

Pour le bien de la France, la loi dumping social de Valls-El Khomry doit être retirée et ce gouvernement rentrer à la maison.

Partager cet article

Repost 0
Published by jacques dimet - dans Politique
commenter cet article

commentaires