Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 00:18

Ségolène Royal n'est pas que l'ancienne compagne de l'actuel président de la République; ni même la simple présidente de la région Poitou-Charentes. Elle est avant tout - et une grande partie du PS semble l'oublier- l'ancienne candidate à la présidentielle de 2007 qui, au premier tour, a réalisé dix points de plus que Jospin cinq ans avant, donnant ainsi un des meilleurs résultat socialiste à une présidentielle. On se souvient que le PS ne s'était pas battu, au second tour, pour la victoire. Mais elle réalisa quand même un score de 47%. De là vient la haine que certains caciques, particulièrement jospiniens, du PS lui vouent.

Et il n'est pas étonnant que ce soient les jospiniens patentés -d'après ce qui s'écrit dans "la" presse- qui lui mènent la bourre à La Rochelle et sur l'île de Ré... L'adversaire coriace de Ségolène Royal, -Olivier Forlani- pour ce second tour des législatives peut difficilement dire ou faire croire qu'il est un perdreau de l'année. Forlani au premier tour voulait montrer qu'il pouvait rassembler mieux que Ségolène Royal. Ben non. Il fit moins. En restant, il dit clairement à la droite votez pour moi afin d'éviter que Ségolène Royal ne gagne. Cela arrange la droite et une partie de l'appareil du PS qui ne digère toujours pas qu'elle ait fait mieux -beaucoup mieux- que Jospin. Et cela permettrait aussi de reculer encore l'acte politique que serait l'élection d'une femme à la présidence  de l'Assemblée.

Partager cet article

Repost 0
Published by jacques dimet - dans Politique
commenter cet article

commentaires