Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 00:20

Anati.jpg

Le père de Khalil Anati

 

Le 10 août dernier Khalil Anati, 10 ans, était abattu dans le camp de réfugiés de Al Fawwar (Cisjordanie). Emmené d’urgence à l’hôpital dans la voiture de son oncle, il décédait lors de son arrivée.

L’association de défense des droits de l’homme B’Tselem a enquêté sur cette mort. Le jour précité à 9 h 30 du matin une jeep blanche de l’autorité de l’eau arrive dans le camp, accompagnée par deux véhicules de l’armée israélienne. La jeep blanche atteint une installation d’eau, les deux véhicules militaires s’arrêtant à deux endroits proches de la rue principale du camp. Quelques jeunes et enfants jettent des pierres aux soldats depuis les ruelles. Quelque temps plus tard les trois véhicules quittent le camp.  L’un des véhicules militaires fait demi tour dans la ruelle d’où étaient parties les pierres, un soldat ouvre la portière et tire. Un coup. Sans sommation. Khalil Anati est touché par la balle qui est entrée dans le bas du dos et est ressortie par la jambe.

Comme le fait justement remarquer B’Tselem les soldats n’étaient pas en danger et n’étaient pas autorisés à tirer. Non seulement le tir dans ces conditions était illégal, mais le soldat a vraisemblablement tiré délibérément sur l’enfant.

 Sources :

parti communiste d'Israël : link

B'tselem : link

Partager cet article

Repost 0
Published by jacques dimet - dans International
commenter cet article

commentaires