Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 22:27

L’invité du 20 h de ce soir sur France 2 était Jean-Luc Mélenchon. Le coprésident du parti de gauche n’a eu que quelques minutes pour s’exprimer mais cet entretien mené par David Pujadas était révélateur. Intéressant, d’abord parce que Jean-Luc Mélenchon, il faut bien le dire, était bon. Clair, net et sans bavure –même si son « je parle cru et dru » est parfois lassant. David Pujadas n’était pas là égal à lui même.

Lorsqu’il interroge un représentant de la gauche non bien pensante, c’est petite moue dédaigneuse, sourire moqueur. La question que lui a posé Jean Luc Mélenchon méritait tout de même une réponse. Il est vrai que les journalistes médiatiques ou médiatisés fréquentent le même monde, les mêmes endroits, vivent dans les mêmes quartiers, ont le même type de revenu que nombre d’hommes et de femmes politiques et de financiers et d’industriels. Ils ont donc les même réflexes de classe. Et là, oui, il est bon de leur demander combien ils gagnent, quels sont leurs revenus, leur patrimoine ? S’il n’y a pas conflits d’intérêt…

Pujadas se défendait en disant que les hommes politiques étaient publics. Ne lui en déplaise le présentateur du 20 h de France 2, chaîne publique, est aussi un homme public. Pujadas ferait bien de s’interroger sur la méfiance des Français –consacrée à chaque sondage- vis à vis des médias et des journalistes. Et il est dommageable d’ailleurs que par ce fait l’opprobre retombe sur tous les journalistes.

 

P.S (si l'on peut dire) Comme pour le cumul des mandats, il faudrait interdire –au moins moralement- le cumul de certains journalistes, commentateurs politiques et autres experts autoproclamés- qui passent de plateau en plateau pour nous seriner depuis des années la même chose –en se trompant la plupart du temps par ailleurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by jacques dimet - dans Politique
commenter cet article

commentaires