Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 00:04

Et un de plus, ou un de moins. Signe que la crise au sommet de l’Etat ukrainien n’est pas résorbée, le président Porochenko a accepté dimanche la « démission » de son ministre de la Défense, Valery Geleteï, trois mois à peine après sa nomination, et alors que la guerre menée contre les populations russophones de l’Est et du Sud ont déjà fait plus de 3 500 morts.

Geletei.jpg Valery Geleteï

Un nouveau ministre doit être désigné ce lundi et confirmé par le Parlement mardi. Les chefs des gardes frontières ont été révoqués récemment et un comité du renseignement dirigé par Igor Smeshko a été mis en place « ce qui aidera, a admis Porochenko, à construire les capacités de défense de l’Ukraine. » Igor Smeshko, 59 ans, diplômé de l’Académie nationale de défense, est général-colonel (ce qui correspond à général de corps d’armée). Il avait déjà été chef du renseignement militaire de 1997 à 2000 où il avait succédé au général-lieutenant (général de division) Oleksandr Skipalskiy, diplôme du Haut Collège du KGB de l’URSS. Il a été également pendant plusieurs années le chef des services de sécurité (le SBU qui succéda en Ukraine au KGB soviétique).

Smeshko.jpg Igor Smechko

Geleteï, lui aussi général-colonel est entré dans les forces armées soviétiques en 1985, il a servi dans les troupes de frontières (régiments du KGB). Il a fait ensuite carrière en Ukraine dans la police, notamment dans l’unité spécialisée dans la lutte contre le crime organisé, puis en tant que chef de l’administration de la sécurité d’Etat –protection du président et du gouvernement- ( de 2007 à 2009), tout en continuant de monter dans la hiérarchie militaire. Redevenu chef de la sécurité d’Etat en mars 2014, il était nommé ministre de la défense par le nouveau président Porochenko en juillet dernier.

Partager cet article

Repost 0
Published by jacques dimet - dans International
commenter cet article

commentaires