Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 00:10

Une centaine de manifestants, arabes et juifs se sont retrouvés, samedi dernier, sur la colline dominant la prison militaire n°6 (à Atlit, près de Haïfa, Israël) demandant la libération de Omar Sa’ad et de tous les objecteurs de conscience. Omar Sa’ad est musicien, jeune militant communiste. Il a été condamné par deux fois à vingt jours de prison pour son refus de servir dans l’armée israélienne. Il est devenu le symbole des jeunes druzes qui refusent la conscription. Natan Blanc, qui a purgé dix fois la peine de vingt jours était présent à cette manifestation.

Depuis 1956, les Druzes doivent servir dans l’armée israélienne, contrairement aux autres arabes d’Israël. Cette décision voulue par le premier ministre d'alors, Ben Gourion, se heurte depuis à des résistances de la part de Druzes qui ne veulent pas être obligés de réprimer leur propre peuple. Exprimant son refus de servir Omar Sa’ad a notamment déclaré :« Je me suis souvenu de milliers d’images difficiles et je ne pourrais m’imaginer en uniforme militaire et prenant part à l’oppression de mon propre peuple, les Palestiniens, ou combattant mes frères arabes. En fait, je me déclare objecteur de conscience et je refuse de servir dans quelque armée que ce soit .» (texte complet de la déclaration d’Omar :  link )

Repost 0
Published by jacques dimet - dans International
commenter cet article
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 23:15

Les mauvais coups se font toujours pendant des périodes de congés, quand le pouvoir pense que les gens sont moins disponibles. Parmi les mauvaises nouvelles, le décret (merci M. Ayrault !) autorisant le travail du dimanche pour les magasins de bricolage pendant quinze mois… avant de statuer après. Manière de faire passer la pilule, parce que dans quinze mois les mêmes, pour s’opposer à l’interdiction du travail dominical, plaideront « habitudes », « entré dans les mœurs », alors que la vraie question est celle des salaires et des conditions de travail. Poser la question du travail, son contenu, sa finalité, dans la société, c’est poser la question de la transformation sociale. Pour le moment le gouvernement et le Medef ne veulent qu’une chose : imposer plus de servitudes aux salariés et exonérer le patronat.

Deuxième disposition prise dans l’urgence : l’abrogation de certaines mesures administratives pour permettre l’agrandissement des porcheries en Bretagne. Contrecoup de l’alliance Medef-Fnsea dans les départements bretons ?

Troisième mauvais coup : la décision du Parquet général de Lyon de donner instruction au Procureur de Roanne d’interjeter appel contre la relaxe des « Cinq de Roanne », cinq militants CGT qui, avec raison, avaient refusé un prélèvement ADN (1). Le Parquet général a-t-il pris cette décision seul, ou a-t-il répondu aux sollicitations de la Chancellerie ? C’est, en tout cas, une décision politique qui nécessite une réaction encore plus large que celle qui vit le 5 novembre dernier 20 000 manifestants à Roanne. Cela repose aussi la question de l’amnistie pour tous les militants syndicaux et du mouvement social condamnés ces dernières années.

 

(1) Lire la réaction de Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT link

Repost 0
Published by jacques dimet - dans Politique
commenter cet article
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 23:26

AfoulaLa volonté de ségrégation existe en Israël. Adalah, le Centre légal pour les droits de la minorité arabe en Israël ( link ) a déposé récemment une requête à la Cour suprême lui demandant d’ordonner à des promoteurs de vendre un appartement à un citoyen arabe dans les nouveaux quartiers de la ville d’Afoula (dans la vallée du Jezreel), refondée en 1925 par les organismes précurseurs du congrès juif mondial. Les trois quarts de la population arabe de la vallée avaient été expulsés, le quart restant acceptant les indemnités. Aujourd’hui, cette ville de près de 40 000 habitants est pratiquement exclusivement peuplée de juifs. Ce qui fait dire aux promoteurs qu’il ne peuvent pas vendre un appartement à un Arabe parce que le quartier n’est pas « un quartier mixte ». Adalah a demandé à la Cour d’obliger l’entreprise de construction a mettre fin à la discrimination fondée sur l’appartenance nationale quand les constructions sont bâties sur des terres publiques.

 

Afoula-2.png

Repost 0
Published by jacques dimet - dans International
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 01:29

Le maire de Lyon Gérard Collomb a-t-il le bras long ? En tout cas la police n’a pas hésité à placer en garde à vue, ce jeudi 19 décembre, une élue, qui plus est maire du 1e arrondissement de la capitale des Gaules, pour « complicité de violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique ». Tout cela pour avoir participé à une action collective visant à reloger des familles sans abri dans un collège désaffecté…

Le maire de Lyon affirme sa superbe socialiste mais ne tolère pas qu’on veuille faire une autre politique que la sienne. Car l’élue en question, Nathalie Perrin-Gilbert, a quitté le PS pour former le Gram (Groupe de Réflexion et d'Actions Métropolitaines). Et le Gram et le Front de gauche, dont la tête de liste est la communiste Aline Guitard, venaient d’annoncer leur alliance pour les municipales. La brutalité policière (l’élue a été retenue dix heures au commissariat) a provoqué une réaction d’indignation d’EELV. Quant à Gérard Collomb il avait jugé mercredi « complètement irresponsable qu’on appelle à l’occupation de locaux publics ».  Même François Mitterrand doit se retourner dans sa tombe… C’est dire !

Le même Gérard Collomb déclarait en novembre 2011 (1) qu’il refusait l’accord pour les futures législatives PS/EELV en ces termes « je me suis toujours battu contre les Khmers rouges, je ne plierai pas aujourd’hui devant les Khmers verts ». On ne se souvient pas que Gérard Collomb ait pris les armes et soit parti dans le maquis cambodgien combattre la dictature polpotiste. On observera aussi que les Khmers (le peuple cambodgien) ne sont pour rien, eux, ni dans les massacres qui les ont accablés ni dans les rapports politiques entre les socialistes et leurs alliés Verts en France. En qualifiant, à l’époque, du sceau de l’infamie le peuple khmer (être khmer signifierait donc être fondamentalement totalitaire) le maire de Lyon montrait bien ses penchants.

(1)  Entretien au Parisien/Aujourd’hui du 22 novembre 2011.

Repost 0
Published by jacques dimet - dans Politique
commenter cet article
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 18:52

Ce soir –mercredi 18 décembre- peu après 18 h, Laurence Ferrari sur I Télé interroge Edouard Martin, le leader CFDT d’Arcelor Mittal, tête de liste PS aux européennes de 2014 dans le Grand Est. Question finale : savez-vous combien vous allez gagner au Parlement européen ? Que signifie ce genre de question : qu’un ouvrier trahirait sa classe en devenant élu du peuple ? Pourquoi cette question n’est-elle jamais posée aux autres hommes et femmes politiques, particulièrement de l’UMP ou du PS ? Parce que lorsqu’on est ouvrier on est apparemment incompétent en matière de politique ? On se souvient que Philippe Poutou, lui aussi syndicaliste, avait eu droit à des critiques acerbes de certains de ses compagnons d’alors –qui ont depuis rejoint le Front de gauche- le traitant d’ouvriériste ?

Laurence Ferrari dévoilera-t-elle un jour sa feuille de paye en public ?

On peut naturellement contester les choix politiques d’Edouard Martin, - attendons de voir comment il mènera sa campagne-, mais il serait plus que temps que les salariés présents dans une multitude de luttes et de conflits se retrouvent sur les futures listes du Front de gauche pour les européennes. Il est nécessaire que le monde du travail retrouve une représentation politique.

Repost 0
Published by jacques dimet - dans Politique
commenter cet article
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 22:43

Il y en a qui ne doutent de rien. François Delapierre, adhérent du parti socialiste pendant plus de vingt ans, et qui fut même membre de son bureau national, reproche au secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, qui, lui, n’a jamais été membre du PS, d’être « engagé dans les campagnes municipales, à Paris notamment (…) derrière le PS ». La conception de la politique de François Delapierre, c’est que tout le monde doit être le doigt sur la couture du pantalon lorsque le PG dit quelque chose, même quand il se contredit.

François Delapierre autoparachuté à Sainte-Geneviève-des-Bois (1) ferait bien de demander à son  ami Alexis Corbière ce que ce dernier a bien pu faire pendant douze ans comme premier adjoint au maire (PS) du 12e arrondissement de Paris qui mérite de dire aujourd’hui pis que pendre sur une politique menée hier ? D’autant plus que tous les élus PG l’ont été sous l’étiquette PS.

Certains dirigeants du PG, dont François Delapierre, scient la branche sur laquelle ils sont assis. En insultant comme ils le font le secrétaire national du PCF, ils excluent d’avance toute alliance avec eux. Regardons cette formule de l’ancien dirigeant socialiste toute empreinte de rigueur dialecticienne : « nous n’avons absolument pas l’intention d’aller faire campagne d’une manière ou d’une autre collés à Pierre », a-t-il ainsi déclaré, selon l’AFP.

C’est ce qu’on appelle de la franche camaraderie, alors que, si je me souviens bien, la direction du PCF avait mis toute la force de ses convictions politiques pour que les communistes de la Xe circonscription de l’Essonne acceptent l’arrivée de François Delapierre lors des dernières législatives.

Il est temps de rappeler à nos camarades du parti de gauche –qui aiment se référer au Front populaire et au programme commun de la gauche, voir à Georges Marchais- que l’union est un combat et qu’il convient de ramener à nous –le Front de gauche- la grande masse des électeurs socialistes. Et que dans toutes les villes où, y compris avec les socialistes, on peut faire reculer l’austérité il faut le faire, car améliorer au quotidien la vie des gens est aussi un acte révolutionnaire (2). Ce qui n’empêche pas de combattre avec vigueur la politique gouvernementale et ses thuriféraires là où il le faut et quand il le faut.

Si les communistes avaient fait une croix sur les socialistes ayant voté oui à Maastricht, ils auraient fait une croix sur toute alliance avec Jean-Luc Mélenchon et ses amis (restés au PS jusqu’en 2008). Mais peut-être que l’objectif de François Delapierre est-il d’abord de porter des coups aux communistes pour faire oublier qu’il fut membre du PS et très proche politiquement de l’actuel député de la Xe circonscription Malek Boutih, comme de l’ancien, Julien Dray ?

 

(1)  Il a été candidat à la législative partielle de 2009 dans les Yvelines puis s’en retourne dans l’Essonne comme tête de liste FG aux régionales de 2010. Il est élu conseiller régional au deuxième tour sur la liste d’union de Jean-Paul Huchon, (tout ce qu’il y a de plus PS) puis débarque dans la 10 e circonscription de l’Essonne pour les législatives de 2012 et s’autoproclame « candidat maire » (sic) pour l’élection municipale de 2014 à Sainte-Geneviève-des-Bois

(2)  Le PG dit refuser toute alliance avec le PS, ce qui ne l’empêche pas de faire des listes avec EELV dont les ministres soutiennent la politique gouvernementale. Cette politique à arguments variables est on ne peut plus politicienne.

Repost 0
Published by jacques dimet - dans Politique
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 22:48
 

Sont-ils encore socialistes ? Entre un Manuel Valls qui proclamait, avant la présidentielle, que le PS devait changer de nom (abandonner l’épithète socialiste) et un Jean-Marc Ayrault qui ne jure que par l’abaissement du coût du travail, on est en droit de se le demander. Le premier ministre a engagé un pas de danse un peu particulier. Il annonce aujourd’hui même qu’il va recevoir les « partenaires sociaux » pour engager une remise à plat de la fiscalité… mais surtout parce que le système français est, selon lui, « devenu très complexe, quasiment illisible (…) » Cette remise à plat est un peu de lest que jette l’ancien maire de Nantes alors que le Front de gauche appelle à une révolution fiscale. Mais Jean-Marc Ayrault assure qu’il n’est pas question de revenir sur la hausse envisagée de la TVA –hausse avec laquelle le Medef est d’accord- car, dit-il, « ce serait revenir sur la baisse du coût du travail. Et cela il n’en est pas question. » Ce qui signifie que l’on va encore exonérer de cotisations les entreprises et faire payer aux salariés ce que le patronat et les actionnaires ne veulent pas payer. Comme socialisme, on a connu mieux.

Repost 0
Published by jacques dimet - dans Politique
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 22:15

Pendant que le président de la République se rend en Israël, après avoir reçu les félicitations des ultra-conservateurs américains et de la droite extrême israélienne à propos de la position prise par le gouvernement français sur l’Iran, l’Etat d’Israël poursuit à grand pas sa politique de colonisation (voir l’analyse du Parti communiste d’Israël  Chômage, pauvreté, répression en Israël et dans les Territoires palestiniens ) et envisage de faire passer à la Knesset une loi raciste concernant les Bédouins d’Israël.

Du côté américain, on est plus critique que Paris vis-à-vis de la politique israélienne. Poursuivant dans la lignée de Sarkozy qui engagea la France dans la guerre civile libyenne avec les conséquences que l’on connaît désormais, François Hollande n’a que le mot guerre à la bouche entraînant la France au Mali, parlant d’intervention en Syrie –avant de se raviser devant le manque d’empressement des Américains et des Britanniques-, et montrant ses muscles à l’encontre de Téhéran. Il est d’ailleurs surprenant de voir que le président Hollande semble plus agressif vis-à-vis du président iranien Rohani qu’il ne l’était vis-à-vis de son prédécesseur Mahmoud Ahmadinejad. Comme si un apaisement des tensions semblait préjudiciable à la politique française au Moyen-Orient.

Repost 0
Published by jacques dimet - dans International
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 22:10

« La situation en Israël aussi bien que dans les Territoires palestiniens occupés est grave », a souligné le PC d’Israël lors d’une rencontre des partis communistes à Lisbonne du 8 au 10 novembre dernier (link), notant que la colonisation de ces territoires devenait même « plus profonde et plus cruelle » « Les ressources naturelles comme l’eau et la terre sont régulièrement volées par les autorités sionistes israéliennes pour le bien des colons juifs. » La liberté de circulation, de culte et de réunions des Palestiniens est strictement limitée, les protestataires non-violents qui participent aux manifestatioons pacifiques « sont souvent arrêtés, battus et parfois abattus, et les arbres, les champs et autres biens appartenant aux Palestiniens sont brûlés ou endommagés quotidiennement par les colons juifs tandis que les soldats israéliens et autres fonctionnaires ignorent ce vandalisme fasciste –comme si nous parlions du KKK à l’époque de George Wallace. »

Le PCI note que les taux de pauvreté et de chômage dans les territoires palestiniens explosent, dus en grande partie au blocus de Gaza et aux contraintes « que le gouvernement israélien impose à l’économie palestinienne à la rive occidentale (du Jourdain) et à Jérusalem-Est. » Le bureau central des statistiques palestinien estime que plus de 25% des Palestiniens vivent sous le seuil de pauvreté (dans la bande de Gaza ce taux atteint 38%).

Cela se ressent en Israël même : selon le Bureau des statistiques israélien un tiers des habitants d’Israël courent le risque de passer en dessous du seuil de pauvreté. Le pourcentage est beaucoup plus importante chez les Arabes-Palestiniens d’Israël (qui représentent 20% de la population).La moitiés des familles arabes-palestiniennes vivent sous le seuil de pauvreté et parmi les 40 villes d’Israël ayant le plus fort taux de chômage, 36 sont des municipalités arabes.

Repost 0
Published by jacques dimet - dans International
commenter cet article
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 23:11

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-22.57.22.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les constructions de nouvelles habitations pour les colons israéliens en Palestine ont augmenté de 70% dans le premier semestre 2013 en comparaison de la même période en 2012, selon La Paix Maintenant (link). Le gouvernement israélien a annoncé l’autorisation de construction de milliers de logements en Palestine pour les colons depuis l’annonce de la reprise du processus de négociations avec les Palestiniens. Les colonies israéliennes sont illégales au regard du droit international.

 

Capture-d-ecran-2013-10-18-a-23.07.19.png

Selon La Paix Maintenant la population de colons en Cisjordanie a triplé depuis les accords d’Oslo, il y a vingt ans…

Repost 0
Published by jacques dimet - dans International
commenter cet article